Tricoter un gilet en laine étape par étape

Vous avez commencé à tricoter, il n’y a pas longtemps. Vous maîtrisez les mailles tricot, les mailles envers les diminutions, les augmentations. Cependant, vous avez un peu marre de broder des foulards avec l’aiguille droite. Vous souhaitez commencer des plans principalement ambitieux, mais à votre niveau, vous ne savez pas comment y procéder. N’ayez crainte, les cardigans en laine tricotée sont à portée de main.

Bien choisir son fil

Vous devez choisir une laine confortable au toucher et de la couleur désirée. Si vous souhaitez une veste en laine tricotée style grossier, utilisez un fil assez épais et un fil plus fin pour l’envers. Il faut réfléchir au point que vous devez utiliser : cela peut sembler évident, mais il faut vous dire que s’il est en laine unie de couleur claire, le point fantaisie sera plus visible et pas trop foncé. En revanche, les modèles de sport nécessitent un fil assez épais, ce qui correspond mieux au type de modèle. Pour la première fois, ne risquez pas des points fantaisie et des formes trop compliqués. Dans le cas où vous désirez apprendre davantage à tricoter des vestes et des gilets, vous pouvez visiter le site internet histoiresdelaine.fr.

Faire un échantillon du tricot

Utilisez le fil à tricoter sélectionné pour faire un échantillon dans les mailles du corps de la pièce afin de déterminer le nombre exact de mailles et de rangs pour le carré de 10 cm. Cela est essentiel pour obtenir le rendu final et faire un plan, car vous n’avez aucune explication. Il est absolument nécessaire de visualiser vos futurs travaux et de préparer exactement le chemin à suivre étape par étape. Les échantillons ne doivent pas être précipités. C’est la base de vos calculs et la garantie d’un bon travail. Il est utile de construire votre propre code avec des symboles qui ont une signification donnée.  Par exemple, le plus souvent, un carré vide est utilisé pour les mailles tricotées et un carré avec de petits-fils est utilisé pour les mailles envers. Dessinez le logo en petits carrés suivant la forme de la pièce. Dans ce cas, le nombre de broches et de rangées doit être pré-calculé en fonction de vos mesures et échantillons du gilet tricoté. Si vous avez besoin de faire des grilles d’incréments, de décréments, de points. Pendant votre travail, vous pouvez utiliser des drapeaux réguliers pour les indiquer.

Prendre les mesures nécessaires

Pour un gilet fait dans les règles de l’art du tricot, il est indispensable de prendre les bonnes mesures. Il faut mesurer la taille de la personne pour qui vous tricotez. Tracez la forme que vous souhaitez obtenir sur une feuille de papier blanc en tenant compte des différentes tailles dont vous disposez. Vous pouvez faire des diagrammes à l’échelle, ce qui vous rendra plus à l’aise avec les mesures précises dont vous avez besoin, ou faire de simples croquis sur du papier A4. Vous pouvez dessiner la forme du dos, la forme du devant et les manches. Ensuite, pour chaque largeur, déterminez le nombre de mailles qui doivent être présentes à ces endroits déterminés. Entre ces différentes largeurs, en fonction des échantillons et de vos calculs, déterminez un certain nombre de lignes sur lesquelles vous répartirez les augmentations ou les diminutions. Afin de mesurer la profondeur de l’emmanchure, il faut mesurer perpendiculairement au bord. Vous ne devez pas suivre l’emmanchure en pliant le mètre ruban. Lorsque vous mesurez la longueur de la manche, mesurez du centre du bas de l’aiguille jusqu’au bord inférieur, et non le long du bord latéral incliné. Suivre des bords formés ou inclinés peut entraîner des mesures incorrectes et des emmanchures trop peu profondes ou des manches trop courtes.